IMBERT Fernand

Fernand Imbert appartint quelque temps à la fédération socialiste révolutionnaire qui, dans l’arr. de Gaillac (Tarn), s’organisa en 1897, en opposition à la fédération départementale autonome. Il en représenta le groupe de Cordes (Tarn) au congrès de Paris, salle Japy (1899). Il fut délégué du Tarn au congrès de Lyon (1901).
Aux élections législatives de 1902, il obtint 3 364 voix dans l’arr. de Gaillac. La fédération socialiste révolutionnaire se désagrégea alors et Imbert entraina la plupart de ses groupes au sein de la fédération autonome qui, avant 1905, réalisait en fait l’unité dans le département. Il représenta le Tarn au congrès d’unité à Paris (avril 1905) et aux congrès nationaux de la SFIO à Chalon-sur-Saône (octobre 1905) et à Toulouse (1908). À nouveau candidat à Gaillac aux élections législatives de 1906, il recueillit 2 846 voix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81601, notice IMBERT Fernand , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Comptes rendus des congrès socialistes. — Hubert-Rouger Les Fédérations socialistes III, p. 16 à 23. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 393.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément