ROBIN Émile, Louis

Par Claude Pennetier

Né le 20 août 1875 à Aussac (Charente) ; cheminot, révoqué en 1910 et 1920 ; syndicaliste CGTU du Réseau Ceinture ; conseiller municipal socialiste puis communiste de Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine).

Fils d’un cultivateur, Émile Robin entra à la Compagnie des chemins de fer de ceinture en 1901 mais en fut révoqué en 1910. Réintégré en 1914, à nouveau révoqué le 5 mai 1920, il fut encore réintégré le 5 mai 1925 en qualité de conducteur. En août 1926, il devint secrétaire adjoint de l’Union des syndicats CGTU des cheminots du Réseau Ceinture (voir Jules Crapier). Il était également archiviste du syndicat de Paris-Ceinture (voir Prosper Pourchasse).
Domicilié à Levallois-Perret, il avait été élu le 7 décembre 1919 conseiller municipal socialiste de la commune sur la liste conduite par Louis Rouquier*. Ayant rallié les rangs du Parti communiste, il s’était présenté en mai 1925 sur la liste du Bloc ouvrier et paysan animée par Paul Vaillant-Couturier* mais avait été battu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8173, notice ROBIN Émile, Louis par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 janvier 2013.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; vers. 10451/76/1. — Arch. PPo. 308. — Le Républicain de Levallois-Perret, 9 mai 1925. — Notes de Jean-Luc Pinol.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément