LACAILLE Ernest

Né le 30 novembre 1862 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) ; ouvrier de la chaussure ; syndicaliste CGT.

Neveu de Charles et Jules Lacaille, ouvriers en chaussure et militants syndicaux, E. Lacaille, syndiqué également de la chaussure, fut candidat aux élections municipales à Nancy en 1892. Depuis un an, il était secrétaire du syndicat de la chaussure et, en juillet 1893, il représenta les syndicats du département au congrès national corporatif (congrès mixte) qui se tint à Paris. De 1894 à 1906, il fut secrétaire de la fédération des syndicats de Meurthe-et-Moselle, permanent et appointé depuis 1898 avec charge du bureau de placement et, en 1900, président de la coopérative des syndicats. Un moment proche du boulangisme, il collabora avec les différentes fractions républicaines de Nancy pour développer la fédération. Influencé par Keufer de la Fédération du Livre, il participa néanmoins à la fondation du groupe socialiste révolutionnaire pour maintenir son influence et l’unité de la fédération. Très contesté à cause de ses rapports avec l’administration, il fut l’objet de critiques de plus en plus violentes de la part des libertaires très influents parmi les mineurs et les métallurgistes. En 1898, il fut délégué au congrès de Rennes — 4e de la CGT. Il intervint pour demander « qu’on limite le travail des femmes et qu’on leur interdise certaines professions telles que l’imprimerie, la chaussure, etc. » (cf. c. rendu, pp. 179-180). En 1900, il fut délégué à l’Exposition universelle. Lacaille aida au développement de l’Université populaire de Nancy fondée en 1899 et qui totalisait 750 adhérents en 1901 et 1 000 en 1902. En octobre-novembre 1901, il mena, assisté de Griffuelhes, une grande grève des ouvriers de la chaussure. Gérant de L’Ouvrier de l’Est, organe des syndicats de Meurthe-et-Moselle, de 1899 à 1906, il donna quelques articles à ce journal. Boudoux lui succéda comme secrétaire de la Fédération des syndicats en 1906.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81899, notice LACAILLE Ernest , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, 14 M. — L’Ouvrier de l’Est. — Bulletin de l’Université populaire, 1902-1908. — François Ferry, Le Syndicalisme ouvrier dans l’arrondissement de Nancy, 1890-1902, DES, Nancy, 1961, pp. 31-71. — Bulletin de la Société lorraine des études locales, avril-juin 1963.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément