LADU Ange, Raphaël

Par Jean-Louis Prud’homme

Né le 9 avril 1862 à Sassari, Sardaigne (Italie), naturalisé le 10 juin 1900, mort le 30 novembre 1907 à Ivry-sur-Seine (Seine) ; tailleur d’habits ; militant guesdiste de Paris et d’Ivry-sur-Seine.

En 1891, Ange Ladu habitait 19 rue Tholozé Paris XVIIIe arr., en 1900, 10 rue de Lécluse Paris 17ème. À son décès il résidait rue Pierre-Honfroy à Ivry-sur-Seine. Au 1er congrès général des organisations socialistes françaises à Japy en 1899 il représenta le syndicat des tailleurs d’habits de l’Isère. Il a voté contre la participation d’un socialiste à un ministère bourgeois et pour « la conquête des seules fonctions électives, commune, département, état, étant donné que ces positions dépendent du prolétariat organisé en parti de classe ». Il a été l’un des premiers inscrits au POF et a été l’un des fondateurs avec Léon Arrécot, Émile Giot, Louis Lacoste, Lafont, Auguste Alexandre Séchaud et Ferdinand Roussel, du groupe collectiviste « La Couture », cercle des ouvriers et ouvrières tailleurs, dont le siège se situait au café du Cadran, 44 rue Étienne Marcel Paris IIe arr. Ce groupe favorisa la conquête de la mairie par Ferdinand Roussel d’emporter la mairie d’Ivry-sur-Seine en 1896. Jules Guesde et Auguste Letailleur ont signé comme témoins à son mariage le 18 avril 1891 à Paris IXe arr. avec Victorine, fille de Ferdinand Roussel. Ses origines italiennes peuvent expliquer que certains le nomment parfois Ladou, comme lui devait prononcer son nom.

Délégué aux congrès du POF à Paris (1893) et à Romilly (1895), Ladu appartint à la délégation guesdiste de l’Isère au congrès de la salle Japy (1899). Cette même année 1899, il figure, sous le nom de Ladue, parmi les délégués au congrès du POF à Épernay.

En 1893, Ange Raphël Ladu et Victorine Roussel, couturière, habitaient 4 rue Pigalle à Paris.

Leur fils, Paul Ferdinand Raphaël Ladu le 27 décembre 1893 à Paris IXe arr., fut candidat sur la liste du Parti socialiste pour les élections municipales de 1919 à Ivry. Il est alors cheminot.

Leur fille, Eugénie, naquit à Ivry-sur-Seine le 1er février 1905.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81957, notice LADU Ange, Raphaël par Jean-Louis Prud’homme, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 22 janvier 2021.

Par Jean-Louis Prud’homme

SOURCES : L’Humanité des 1er et 6 décembre 1907. — La Banlieue du 25 mai 1907. — Archives de Paris, du Val-de-Marne. — Notes de Michèle Rault, Arch. Mun. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément