LAFARGUE Laura [Laura MARX]

Née le 26 septembre 1846 à Bruxelles (Belgique) ; traductrice ; socialiste ; fille de Karl Marx, épouse de Paul Lafargue.

Fille de Karl Marx, épouse de Paul Lafargue, Laura Lafargue partagea la vie militante de son mari jusqu’à leur mort volontaire le 25 novembre 1911 à Draveil (Seine-et-Oise, aujourd’hui Essonne). Il existe une incertitude s’agissant de son année de naissance : 1845, ou 1846 ? La date de 1846 figure en tout cas sur sa tombe.

Elle fut déléguée au congrès du POF à Ivry (septembre 1900). Elle apparaît dans plusieurs souscriptions dans Le Socialiste.

En 1907, elle participa à l’augmentation du capital de la Société nouvelle du journal l’Humanité, souscrivant en son nom propre en qualité de rentière, quatre actions de 25 francs en faveur du quotidien socialiste.

En avril 1909, elle prit part au congrès du Parti socialiste SFIO à Saint-Étienne. Elle figurait parmi les délégués de la Fédération socialiste du Nord, et fut membre du bureau du congrès lors de l’une des séances. La « citoyenne Laura Lafargue » fut de nouveau déléguée du Nord lors du congrès de février 1910 à Nîmes, puis à celui de juillet 1910 à Paris.

Laura Marx effectua plusieurs traductions en français de textes de son père, notamment le Manifeste communiste de 1848. Sa traduction, revue avec Friedrich Engels, a été rééditée à de très nombreuses reprises, le nom de la traductrice étant parfois omis. Elle traduisit également des articles, notamment pour la revue L’Ère Nouvelle (1893-1894), dirigée par George Diamandy.

Elle est enterrée à Paris, au cimetière du Père-Lachaise, où elle fut incinérée le 3 décembre 1911.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81963, notice LAFARGUE Laura [Laura MARX], version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 14 septembre 2021.

SOURCES : Comptes rendus des congrès. — Le Temps, 18 octobre 1895. — L’Humanité, 24 janvier 1907, 29 mai 1908, 13 avril 1909 et 28 novembre 1911. — Edmond Peluso, « Un dimanche chez la fille de Karl Marx », Bulletin communiste, 30 mai 1924. — Arch. Lavoignat. — Notes d’Alexandre Courban et de Julien Chuzeville. — Les filles de Karl Marx. Lettres inédites, Albin Michel, 1979.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément