LEFEBVRE Louis.

Par Didier Bigorgne

Ouvrier cordonnier ; militant du POSR et membre du Secrétariat général du POSR (1894-1896) ; maire adjoint de Saint-Ouen (Seine)

Louis Lefebvre, qui exerçait le métier d’ouvrier cordonnier, habitait au 23 rue des Entrepôts à Saint-Ouen.

Louis Lefebvre militait au groupe d’études sociales de Kléber (XVIè arrondissement) affilié au POSR. Au Xè congrès national du POSR qui se tint du 21 au 29 juin 1891 à Paris, il représenta le groupe d’études sociales de Saint-Ouen. L’année suivante, il participa au XIè congrès national de Saint-Quentin (Aisne) : il fut délégué des groupes « Les Travailleurs socialistes » de Saint-Ouen, « Le Comité républicain d’initiative électorale » de Sotteville-lès-Rouen ( Seine Inférieure), de trois cercles ardennais, « Le Droit à la Vie » d’Angecourt, « La Revendication » de Nouzon et « L’Avant-Garde » de Vrigne-aux-Bois. Membre du Secrétariat général du POSR en 1894 et en 1895, il était délégué de la Fédération des Travailleurs socialistes de l’Est.

Aux élections municipales de mai 1892, Louis Lefebvre fut élu conseiller municipal de Saint-Ouen ; il devint premier adjoint au maire Guinot. A ce titre, il participa au deuxième congrès des conseillers municipaux socialistes de France et des colonies qui se tint à Saint-Denis en 1893, où il représenta les conseillers municipaux POSR de Braux (Ardennes). Cette même année 1893, il fut candidat avec l’étiquette POSR à deux élections. Il obtint 265 voix aux élections municipales dans le XVIè arrondissement, quartier des Bassins, puis 505 voix sur 5481 votants aux élections législatives dans la deuxième circonscription du XIVè arrondissement, quartier de Chaillot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article82365, notice LEFEBVRE Louis. par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 5 juillet 2017.

Par Didier Bigorgne

Sources : Le Parti Ouvrier, 1893.— Comptes rendus des congrès.— Michel Offerlé, Les socialistes et Paris, 1881-1900. Des communards aux conseillers municipaux, thèse de doctorat d’État en science politique, Paris 1, 1979.Didier Bigorgne, Les allemanistes (1882-1905). Itinéraires, place et rôle dans le mouvement socialiste français, Thèse de doctorat, Université de Paris 13, 2001.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément