LELOUP Jules, César

Né en 1875 ; militant syndicaliste de la Côte-d’Or.

Leloup remplaça en 1903 comme secrétaire permanent de la Bourse du Travail de Dijon Raymond François, décédé. Leloup était de tendance anarchiste de même que Charles Delarbre qui en 1905 fut secrétaire du syndicat des employés et devint secrétaire général de la Bourse du Travail la même année en remplacement de Charles Bertheaux. Delarbre accueillit à Dijon, en août 1906, le 11e congrès de la Fédération nationale des employés. En 1907 Leloup et Delarbre furent accusés — et semble-t-il convaincus — de diverses malversations, ce qui entraîna la scission de la Bourse du Travail. Leloup démissionna en juin et s’enfuit, faisant disparaître les registres de comptabilité. Il fut condamné par contumace en 1909 à dix ans de réclusion par la cour d’assises de Dijon : il aurait dirigé dans cette ville une véritable officine clandestine d’avortement. Antérieurement, il avait été condamné, le 1er mai 1906, à six jours de prison et 50 f d’amende avec sursis pour outrages et cris séditieux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article82448, notice LELOUP Jules, César , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13 567. — Le Rappel socialiste, notamment 4 mai 1907 et 7 août 1909. — Christian Jacquin, Les Syndicats ouvriers en Côte-d’Or au début du XXe siècle, mémoire de maîtrise, Dijon 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément