MAGLOIRE Simon

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 27 octobre 1849 à Moulins (Allier), mort le 31 décembre 1915 à Yzeure (Allier) ; homme de peine, domestique, bûcheron, cultivateur à Yzeure ; syndicaliste ; socialiste.

Simon Magloire, fut un enfant trouvé et déposé devant la porte de l’Hôpital Général de Moulins, né le 27 octobre 1849, il lui fut donné les nom et prénom de Magloire Simon et remis à la commission des hospice. Entre 1872 et 1882, Simon Magloire fut tour à tour domestique, homme de peine, bûcheron dans la région de Moulins (Allier).
Un des pionniers du socialisme à Moulins, à l’assemblée générale du Comité Socialiste de Moulins (20 novembre 1892), le bureau fut renouvelé, Simon Magloire fut désigné trésorier. Des luttes opposant les partisans de Jean Dormoy à ceux de Christophe Thivrier et Eugène Baudin, en juillet, lors d’une réunion publique à Moulins, devant 400 électeurs, Émile Dubresson, secrétaire correspondant du même Comité l’accusa dans ces termes : « Il parle des bourgeois mais possède des propriétés qu’il vient d’agrandir encore ». Sa position sociale, propriétaire des Lices à Yzeure, ne l’empêcha pas d’être délégué au XVIe congrès du Parti Ouvrier Français tenu à Montluçon (17-20 septembre 1898). Candidat aux municipales de Moulins en mai 1900 sur une liste de Concentration Républicaine et socialiste, il obtint 17 % des voix puis aux élections cantonales de juillet 1901, il retira sa candidature au profit du Radical-Socialiste, Péronneau qui fut élu contre la droite.
Il s’intéressa au syndicalisme agricole, en 1901, il fut à l’origine de la Chambre Syndicale des ouvriers bûcherons des deux circonscriptions de Moulins. En mai, il organisa le 1er Congrès régional des Bûcherons de l’Allier et de la Nièvre mais les bûcherons de la forêt de Tronçais y furent absents, seuls dix délégués représentant cinq syndicats se réunirent à Moulins. En juillet, Simon Magloire anima la commission qui rédigea les statuts de la Fédération des bûcherons de l’Allier. Le 24 janvier 1903, à son initiative, il créa la Chambre Syndicale des ouvriers bûcherons de Moulins-Yzeure. En 1908, il anima des conférences pour le compte de la Fédération des Travailleurs de la Terre de Bourbon, une organisation de métayers dirigée par Michel Bernard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article82827, notice MAGLOIRE Simon par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 mars 2019.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. Dép. Allier, 1R590 ; 64J fonds Jean Dormoy ; c.r. XVI congrès du POF 1898. — Arch. Muni. Moulins : 6F10. — Presse Le Tocsin, 1892, 1901 ; L’Indépendant, 1900, 1901. — Le Travailleur Rural, 1908, 1909.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément