ROSSIGNOL Jean-Marie

Par Louis Botella

Intérimaire puis facteur enregistrant ; secrétaire de l’Union Alsace-Lorraine (1969-1972) de la Fédération FO des cheminots.

Fils de Jean Rossignol, la carrière professionnelle de Jean-Marie Rossignol se déroula dans un premier temps à Longwy (Meurthe et Moselle) puis à Ars-sur-Moselle (Moselle) et à Metz.
Il participa en avril 1964 à Paris au congrès de l’Union Est/AL, au cours duquel il fut élu membre suppléant du conseil national la Fédération FO des cheminots. Il fut réélu à cette fonction en avril 1967 à Mulhouse. En novembre 1969, lors du congrès tenu à Mittelwihr (Haut-Rhin), il fut élu secrétaire de la branche Alsace-Lorraine de l’Union Est/AL.

Au plan interprofessionnel, il fut élu, en juin 1969, membre du bureau de l’Union départementale FO de la Moselle

Il participa également aux congrès confédéraux de la CGT-FO en avril 1966 et en mars 1969.
En 1971, en désaccord avec la position de sa fédération concernant la grève
pour l’obtention d’une prime de vacances, il quitta Force ouvrière pour rejoindre la CFDT. Il n’y resta que peu de temps puisqu’il réintégra FO en 1974.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8286, notice ROSSIGNOL Jean-Marie par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 janvier 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots et Union régionale d’Amiens. — Le Rail syndicaliste, 1964-1970. — Comptes rendus des congrès de 1966 et de 1969 de la Confédération CGT-FO.— Le Combat social, organe de liaison de l’Union départementale FO de la Moselle, juin-juillet 1969 (BNF, FOL-JO-11095).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément