MATRIOLET François

Né le 25 juin 1873 à Sichamps (Nièvre) ; ouvrier chez Lambiotte (Prémery-Urzy) ; syndicaliste et socialiste du groupe d’Urzy (Nièvre).

Matriolet fut un syndicaliste et un socialiste actif, surtout à partir de 1911. En 1912 et 1913, il appartint à la commission administrative de la fédération socialiste de la Nièvre. Il était secrétaire du syndicat lors de la grève Lambiotte en 1913 ; avec Bondoux, secrétaire de la fédération départementale des syndicats ouvriers, il fit appel, en vain, à l’arbitrage patronal. Cette même année, il mena la lutte contre les trois ans.
Avant cette action militante, Matriolet s’était signalé comme un coopérateur très actif ; il fut, en 1908, l’un des fondateurs de la boucherie-charcuterie coopérative de Guérigny (Nièvre) ; il fut membre de la commission de propagande et l’un des administrateurs ; à ce double titre, il fit paraître en octobre 1909, dans le n° 54 du Prolétaire de la Nièvre, journal de la fédération des syndicats ouvriers, un article intitulé « Deux mots sur le syndicalisme » en faveur des coopératives de production et de consommation qui « doivent fatalement forger les outils qui jetteront bas le régime capitaliste et agioteur ». Pour Matriolet, la coopération était le seul remède à la vie chère, et la coopération nationale la base de la coopération internationale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article83206, notice MATRIOLET François , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 5 juin 2020.

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre, série M : grèves diverses et conflits 1910-1918. — Presse régionale : Le Prolétaire de la Nièvre, L’Observateur du Centre, jusqu’à la fin de 1911, puis Le Socialiste nivernais.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément