MOULINIER Charles

Né vers 1879, mort le 24 avril 1915 après une brève maladie ; trésorier, puis secrétaire général de la Fédération du bâtiment.

Ouvrier menuisier et secrétaire du syndicat de sa corporation, Charles Moulinier participa activement en 1905-1906 à la lutte pour les huit heures.
Élu trésorier, aux côtés de Clément, de la Fédération du Bâtiment au congrès d’Orléans en mars 1910, il fut réélu dans cette fonction, en 1912, au congrès de Bordeaux. En septembre de cette même année, il assista au XVIIIe congrès national corporatif — 12e de la CGT — tenu au Havre. À la suite de la démission, en 1913, de Nicolet et de Ranty, il prit le secrétariat de la Fédération, et le congrès de Paris d’avril 1914 le reconduisit dans cette fonction.
En 1915, Moulinier fut un des cinq représentants de la CGT (Jouhaux, Bourderon, Luquet, Merrheim, Moulinier) à la Conférence socialo-syndicaliste des pays alliés, tenue à Londres le 14 février. Seul Merrheim était alors opposant à la politique confédérale. Quant à Moulinier, il avait beaucoup contribué à engager la Fédération du Bâtiment dans la voie de l’union sacrée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article83729, notice MOULINIER Charles , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 13 novembre 2022.

SOURCES : Arch. Nat. F7/ 13 574. — R. Brécy, Le Mouvement syndical en France, op. cit., p 88. — La CGT, op. cit. (cet ouvrage donne, par erreur, semble-t-il, comme date de décès : 15 avril 1915). — La Bataille syndicaliste, 25 et 27 avril 1915.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément