PAFFE Gustave, Paul

Par Yves Lequin

Né à Édon (Charente), le 31 juillet 1858 ; ouvrier peintre en voiture ; syndicaliste et militant socialiste de la Loire et de la Haute-Savoie.

Paffe, contremaître, avait travaillé à Paris avant de venir à Saint-Étienne (Loire) en 1894. Possibiliste convaincu, il ne tarda pas à fréquenter la Bourse du Travail alors dirigée par Jules Ledin ; il y était connu sous le sobriquet du « Parisien ». Quand, en 1895, fut convoqué le VIIe congrès national corporatif des syndicats, d’où devait sortir la CGT, à Limoges, Paffe fut désigné pour y représenter la Bourse ; il y fut, parmi les 83 participants, le seul délégué de la région stéphanoise et lyonnaise où l’appel n’avait pas éveillé grand intérêt. Il ne semble pas avoir joué de rôle à Saint-Étienne pendant les années suivantes ; il fut toutefois délégué de la Loire au congrès socialiste de Lyon en 1901 et, l’année suivante, au Xe congrès de la Fédération des Bourses qui se tint à Alger en septembre. Paffe retourna alors à Paris, puis, après un nouveau et bref séjour dans la Loire, alla s’installer en 1905 à Genève.
Là, il entra en contact avec le groupe français d’études sociales animé par Émile Argence et Edgard Milhaud, âme de la fédération socialiste des Deux Savoies ; en 1906, il fut choisi pour représenter la SFIO aux élections législatives dans l’arr. de Thonon (Haute-Savoie). Sa désignation ne se fit pas sans peine, car Paffe, fidèle à ses idées, s’affirmait avant tout républicain et répugnait à faire une profession de foi collectiviste. Il n’obtint d’ailleurs que 15 voix sur 16 571 suffrages exprimés. Un peu plus tard, il était signalé comme l’orateur d’une conférence sur le fouriérisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article83991, notice PAFFE Gustave, Paul par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Nat. F7/ 12 491. — Arch. Dép. Haute-Savoie 3 M 97.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément