PAGAND Félix

Par Justinien Raymond

Journaliste et militant socialiste de la Côte-d’Or.

Pagand apparut dans le mouvement socialiste en 1897 comme secrétaire provisoire du groupe d’études sociales de Beaune. Au congrès socialiste de Paris, salle Japy (1900), il représenta la 1re circonscription de Beaune où d’ailleurs il n’avait pas été candidat. De 1897 à 1900, il collabora assidûment au Rappel des Travailleurs, non sans y provoquer des remous à propos de l’Affaire Dreyfus. Le 12 décembre 1897, il exprima ses doutes sur la culpabilité de Dreyfus dans un organe où jusqu’ici on tenait celui-ci pour coupable. Dans une lettre à Charlot, rédacteur en chef du journal, le 23 janvier 1898, lettre publiée le 30, Pagand lui reprocha d’être avec Rochefort contre toute la presse socialiste et annonça qu’il suspendait sa collaboration.
Il était alors à Paris et, après le suicide du colonel Henry, il donna régulièrement des éditoriaux au Rappel des Travailleurs. Mais il eut bientôt des démêlés d’un autre ordre avec la fédération de la Côte-d’Or. Il était le suppléant de Marpaux au comité général des organisations socialistes. À une de ses réunions, il se prononça pour le centralisme contre l’autonomie fédérale et condamna l’expérience de Millerand. Alors, le comité fédéral de la Côte-d’Or l’accusa de blanquisme et le démit de son mandat. Il adhéra, en effet, au Parti socialiste révolutionnaire. Pagand avait été délégué au congrès de Paris, salle Japy (1899) et, s’il y a identité, au congrès de Lyon (1901) comme délégué de la Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article83992, notice PAGAND Félix par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

ŒUVRE : F. Pagand écrivit une brochure préfacée par Ed. Vaillant : Méthode nouvelle. Coopération et Fédéralisme, Paris, 1900. Il s’en prenait aux idées de Marpaux et de Ponard, responsables du courant fédéraliste.

SOURCES : Le Rappel des Travailleurs. — Compte rendu du congrès de Japy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément