PAGÈS Jean

Né vers 1880 ; mort en avril 1918 ; instituteur dans la Seine ; syndicaliste CGT.

Militant de la Fédération nationale des syndicats d’instituteurs (FNSI), gérant du bulletin Les Semailles, Jean Pagès fut mobilisé en 1914, contracta la tuberculose et fut réformé n° 2. Il mourut de cette maladie et son décès fut annoncé par La Bataille syndicaliste du 19 avril 1918, ainsi que par L’Humanité du même jour.

Il se confond certainement avec le Pagès (de la Seine) qui signa en 1912 le Manifeste des instituteurs syndicalistes (La Bataille syndicaliste, 25 septembre 1912).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article83999, notice PAGÈS Jean, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : L’École de la Fédération [titre de L’École émancipée pendant la guerre], 4 mai 1918, p. 268. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément