PAOLETTI François, Xavier

Né le 24 février 1871 à Tasso (Corse) ; mort à Esbly (Seine-et-Marne), le 12 juin 1942 ; fonctionnaire à l’Assistance publique de Paris ; syndicaliste, militant socialiste et coopérateur.

Fils aîné d’une famille de sept enfants, Paoletti entra à onze ans comme boursier au collège d’Ajaccio. Bachelier à dix-sept ans, il vint à Paris où, tout en assumant les fonctions de maître d’études au collège Chaptal, il prépara le concours de l’Assistance publique de Paris, auquel il fut reçu en 1895.
Il se fixa en 1896 dans le quartier des Épinettes (XVIIe arr.). Intéressé par les problèmes sociaux, il se lia avec un certain nombre de coopérateurs et devint administrateur de la société « La Ménagère » du XVIIe arr. ; fondée en mai 1875, cette société connaissait alors des moments difficiles ; elle avait été administrée pendant plusieurs années par un conseil influencé par des éléments allemanistes. Paoletti et quelques autres entreprirent sa réorganisation, en écartant toute ingérence politique. Lorsque Paoletti, vers 1909, quitta « La Ménagère » pour venir s’installer à Esbly en Seine-et-Marne, la situation était tout à fait assainie. Quelques années plus tard, « La Ménagère » rejoindra l’Union des coopératives, puis l’Union des coopérateurs.
Paoletti participa en 1906 à la réunion constitutive du Magasin de Gros dont il était l’un des fondateurs, et plus tard, en 1912, au congrès de Calais.
À Esbly, Paoletti fonda un groupement de consommateurs qui, en 1918, fusionna avec l’Union des coopérateurs de la Brie et du Gâtinais dont il devint administrateur. Il fut également administrateur de l’Union des coopérateurs de Paris pendant quelques années.
Sur le plan politique, Paoletti adhéra à la fédération socialiste de Seine-et-Marne et en fut le secrétaire, de 1910 à janvier 1914, date à laquelle il démissionna pour raison de santé tout en restant secrétaire adjoint. En 1914, il représenta sa fédération au congrès national d’Amiens. Après le congrès de Tours (décembre 1920), il suivit un temps la majorité au Parti communiste.
Paoletti avait été également un des fondateurs du syndicat des employés municipaux dont il resta membre jusqu’à sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84032, notice PAOLETTI François, Xavier , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne, série M (listes électorales) et 10 M. — Le Semeur de Seine-et-Marne, 1910-1914, passim. — Renseignements fournis par le fils de Paoletti.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément