PAPIN René

Né vers 1833, Papin habita Paris jusqu’en 1870. Cordonnier au Mans (Sarthe), il fut élu délégué au congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876. Papin ne faisait cependant partie d’aucune chambre syndicale. À son retour du congrès, il adhéra à la chambre syndicale de sa profession et en devint le président.
Papin était intervenu le 7 octobre au congrès de Paris sur la question de la « représentation directe du prolétariat au Parlement ». Il avait accusé la bourgeoisie d’avoir confisqué à son profit la révolution de 1789 et avait demandé des candidatures ouvrières, la liberté de réunion et d’association. Les coopératives constituaient, selon lui, la solution au problème social.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84035, notice PAPIN René , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/12 488. — Arch. PPo., B a/33, a/34, a/36. — Compte rendu du congrès de 1876. — A. Moutet, Le Mouvement ouvrier à Paris du lendemain de la Commune au premier congrès syndical en 1876, DES, Paris, 1959.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément