PASCAL Washington

Petit propriétaire de Caux (Hérault), fils d’un journaliste parisien, W. Pascal fut élu maire socialiste de cette commune en 1904. Socialiste SFIO après l’unité, il devint conseiller d’arr. du canton de Pézenas lors de l’élection complémentaire de 1907, malgré l’opposition de la majorité des sections socialistes du canton. Le conseil fédéral du 20 octobre 1907 demanda, en vain, à Pascal de démissionner de cette fonction. Un nouveau conseil fédéral, le 29 décembre 1907, donnait huit jours à Pascal pour se conformer à la décision du 20 octobre, sans plus de succès.
Cette indiscipline n’empêcha pas Pascal de continuer à militer au sein du Parti socialiste SFIO. C’est ainsi qu’il fit notamment partie du comité de parrainage du socialiste SFIO J. Lavabre , candidat au conseil général dans le canton de Pézenas le 11 juillet 1909, et de la délégation de l’Hérault au 7e congrès national du Parti socialiste SFIO tenu à Nîmes du 6 au 9 février 1910. Le même mois, il présidait le congrès socialiste SFIO de la 2e circonscription de Béziers qui acclama la candidature d’Édouard Barthe lequel fut élu député dès le 1er tour, le 24 avril 1910.
En 1913, il abandonna son poste de conseiller d’arr., puis, en 1919, celui de maire de Caux. Lors de la scission du Parti socialiste en décembre 1920, W. Pascal suivit les minoritaires au sein de la SFIO avec E. Barthe, J. Lavabre, etc. Il serait mort vers 1930.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84091, notice PASCAL Washington , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Le Socialiste de l’Hérault, 1904. — Le Combat social, 1907. — Le Devoir socialiste, 1909, 1910 et 1921. — Témoignage de Germain Rasigade, ancien maire de Caux et ancien conseiller d’arr. du canton de Pézenas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément