PAYN Ferdinand, Désiré, Lucien, dit Lagardère ou Le Bossu

Par Justinien Raymond

Ferdinand Payn naquit à Troyes (Aube), le 2 janvier 1862. Il portait le même prénom que son père. Il dut naître dans un milieu relativement aisé car il fréquenta le lycée de Troyes et devint clerc de notaire. Il abandonna cette fonction, vécut aux dépens de sa mère et sollicita en vain un poste de commissaire de police, puis de commis de résidence à Madagascar.
Entré au Parti ouvrier, Payn n’y joua pas un grand rôle apparent. Il se fit le conseiller de Néré , gérant du journal Le Lampion et, en quelque manière, le conseiller juridique des militants. Il dut aider, en 1895, de façon anonyme, à la rédaction du journal Le Lampion.
Candidat aux élections législatives en 1910 dans la 1re circonscription de Troyes comme socialiste indépendant, il publiait alors une feuille trimestrielle Le Champenois socialiste.
Payn était inscrit au carnet B.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84151, notice PAYN Ferdinand, Désiré, Lucien, dit Lagardère ou Le Bossu par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Dép. Aube, liasse W 628. — Jacques Girault, étude, Le Mouvement social, n° 67, avril-juin 1969.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément