SAGUET Fernand

Par Claude Pennetier

Né le 9 janvier 1899 à Vertus (Marne), mort en déportation le 12 août 1942 à Auschwitz ; cheminot ; militant communiste ; conseiller municipal de Maisons-Alfort (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un charpentier, Fernand Saguet descendait d’une lignée de charpentiers tous originaire de la Marne. Pilonnier-frappeur à la Compagnie des chemins de fer PLM, il était membre du rayon communiste d’Alfortville (Seine) de la Région Paris-Est du Parti communiste. En mai 1935, il fut élu conseiller municipal de Maisons-Alfort sur la liste conduite par Albert Vassart* et désigné quelques jours plus tard comme deuxième adjoint. Il avait été élu 30e sur 30.

Déchu de ses fonctions le 16 mars 1940 par le conseil de préfecture, Fernand Saguet fut l’un des principaux organisateurs de la manifestation du 25 juillet visant à reprendre la mairie de Maisons-Alfort conformément aux consignes du Parti communiste clandestin. Il fut arrêté pendant cette opération. Incarcéré à la Santé, il fut relaxé le 4 octobre 1940 puis arrêté six jours plus tard, interné successivement à Aincourt le 10 octobre 1940, à la centrale de Clairvaux le 20 janvier 1941, aux camps de Rouillé le 25 septembre 1941 et de Compiègne le 9 février 1942. Les Allemands le déportèrent le 5 juillet 1942 à Auschwitz où il mourut en septembre 1942. La nouvelle de son décès n’étant pas connue, son nom figura sur la liste des membres du conseil municipal provisoire nommé en novembre 1944.

Il s’était marié le 17 décembre 1921 à Paris (XIIIe arr.) avec Germaine, Eugène Dubuc, lingère, née à Clichy le 17 avril 1899, fille d’un journalier. Cette union fut dissoute en 1928. Il se remaria le 23 mars 1929 à Maisons-Alfort avec Marguerite Cheyrou et éleva son enfant du premier mariage.

Un quai de Maisons-Alfort porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8428, notice SAGUET Fernand par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 janvier 2018.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1. — Arch. PPo. 101. — Notes de Nathalie Viet-Depaule.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément