PHILIBERT Antoine

Par Yves Lequin

Né le 21 juillet 1848 ; ouvrier mineur, puis passementier en velours ; syndicaliste et militant socialiste de la Loire.

Dès 1884, Philibert était membre du conseil d’administration du syndicat des mineurs de la Loire et, par la suite, il seconda Michel Rondet, avec qui il était lié d’amitié, dans la région de Firminy (Loire). Comme tel, il fut l’un des principaux leaders des grèves du bassin en 1887 et 1888 ; il se rapprocha alors du Parti ouvrier stéphanois qui prenait un nouveau départ et fut élu conseiller municipal en cette même année 1888.
Mais, en 1889, il démissionna et émigra aux États-Unis ; son absence fut de courte durée ; en 1892 en effet, bien qu’il fût devenu entre-temps passementier, Philibert fut délégué des mineurs de la Loire au congrès international de Londres ; l’année suivante, il contribua à empêcher le bassin de suivre dans la grève le Nord et le Pas-de-Calais, malgré les appels de Basly et de Lamendin. Il devint secrétaire de la fédération des mineurs de la Loire en 1894 et fit partie, en décembre, avec Rondet et Gilbert Cotte, de la délégation nationale qui alla présenter à Paris, aux pouvoirs publics, les revendications de la corporation. Très modéré, il avait renoué une amitié un instant dénouée avec Rondet qui le fit nommer, en juin 1895, surveillant des travaux du nouvel hôpital de Bellevue, à Saint-Étienne ; il avait été pendant quelque temps administrateur de la « Mine aux Mineurs » de Monthieux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84343, notice PHILIBERT Antoine par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 10 M 108, 92 M 48, 93 M 21 et 22, 93 M 47.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément