PIERROT Paul, dit PIERROT-LÉGER

Par Didier Bigorgne, Henri Manceau

Né le 20 janvier 1868 à Braux (Ardennes) ; ouvrier métallurgiste, puis commerçant ; syndicaliste, coopérateur et militant socialiste (POSR, puis SFIO) ; conseiller municipal de Braux (1892-1900) ; conseiller général des Ardennes (1913-1919)

Fils d’un boulonnier et d’une mère au foyer, Paul Pierrot-Léger exerçait le métier de ferronnier dans son village natal. En 1891, il était secrétaire adjoint de la chambre syndicale des ouvriers métallurgistes de Braux affiliée à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes. Il occupa les fonctions d’administrateur et de secrétaire du syndicat de 1896 à 1898.

Paul Pierrot-Léger mena une activité importante dans sa commune. Il participa à la création du cercle d’études sociales Le Réveil et de plusieurs sociétés coopératives, La Prévoyante et L’Economie sociale, et de la boulangerie La Bienfaisante. Aux élections municipales de mai 1892, il fut élu conseiller municipal de Braux sur la liste du POSR et le demeura jusqu’en 1900. A ce titre, il assista au premier congrès départemental des conseillers municipaux socialistes des Ardennes le 7 février 1897 à Mohon, puis au 3ème congrès qui se tint à Charleville le 20 mars 1898.

En 1904, Paul Pierrot-Léger abandonna son métier de ferronnier pour tenir un petit commerce. Il continua de militer et rejoignit le Parti socialiste SFIO en 1905. La même année, il fonda la Libre Pensée à Braux et en devint le président. Il adhéra à la Fédération des Ardennes de la Ligue des droits de l’homme à sa naissance en 1908. Il fut également un membre fort actif de la société des Secours mutuels et la société d’Epargne.

Paul Pierrot-Léger fut à deux reprises le candidat socialiste aux élections pour le Conseil général dans le canton de Monthermé. Le 28 juillet 1907, il obtint 1419 voix sur 4864 inscrits et 3583 votants ; il échoua au scrutin de ballottage en recueillant 1865 voix sur 3934 votants. Le 3 août 1913, il fut conseiller général dès le premier tour avec 2144 voix sur 5806 inscrits et 2652 votants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84396, notice PIERROT Paul, dit PIERROT-LÉGER par Didier Bigorgne, Henri Manceau, version mise en ligne le 21 février 2016, dernière modification le 21 février 2016.

Par Didier Bigorgne, Henri Manceau

.Sources : Arch. Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières).— L’Emancipateur, 8 au 15 mai 1892.— Le Socialiste Ardennais,1896 à 1913.— Dictionnaire biographique des contemporains, sous la direction d’Henri Martinville, Paris, s. d. — Presse locale.— Etat civil de Bogny-sur-Meuse (commune de Braux)..

ICONOGRAPHIE : Dictionnaire Martinville, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément