PIOCH Georges [Hérault]

Portefaix à Cette [Sète] (Hérault) ; militant de la Fédération des Ports et Docks.

Georges Pioch assista comme délégué au XIIe congrès national corporatif — 6e de la CGT — tenu à la Bourse du Travail de Lyon en septembre 1901. Il y représentait la fédération des syndicats de Cette (Hérault) et le syndicat des menuisiers. Il assista également au XIVe congrès tenu à Bourges du 12 au 20 septembre 1904. Il y représentait la Fédération des Ports et Docks et intervint dans la discussion sur les « huit heures ». « Il faut, déclara-t-il, que le prolétariat de France ait la journée de 8 heures, mais pour arriver à cette solution, il faudrait qu’il y ait un peu plus de propagande, un peu plus d’agitation ». (cf. c. rendu, p. 213).

Il succéda — en 1907 ? — à Manot au secrétariat de la fédération lorsque le siège fut transféré de Marseille à Cette — Voir Marck Ch.

Le 18 mai 1913, il fut élu secrétaire général de l’union départementale des syndicats. Il était assisté de E. Crébassa, secrétaire, de E. Capély, trésorier, et de E. Oms, trésorier adjoint. Pioch mourut en juin 1914 et fut remplacé par Crébassa, Oms devenant secrétaire adjoint.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84442, notice PIOCH Georges [Hérault], version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 16 février 2011.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13 603. — La Bataille syndicaliste, 15 juin 1913 et 23 juillet 1914. — Midi socialiste, 29 juin 1914. — La CGT, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément