PORTAIS Francis

Par Justinien Raymond

Sculpteur, Portais travaillait dans une grande fabrique de meubles que possédait un dirigeant de la droite cléricale à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Pour conquérir son indépendance, il devint tour à tour cafetier et agent d’assurances. Adhérent du POF, membre du conseil fédéral de la fédération socialiste nantaise, il fut élu conseiller municipal en mai 1896. Il représenta des groupes d’obédiences socialistes diverses, dont un du POF, au congrès de Paris, salle Japy (1899). Au congrès de la salle Wagram, il représentait, outre quelques syndicats, des organisations de la fédération socialiste autonome. Il fut le fondateur-directeur de l’Avant-Garde de Nantes et de l’Ouest (23 novembre 1902-14 août 1904). Entré dans la fédération socialiste SFIO, il se fit en 1905-1906 l’agent d’une manœuvre qui fit long feu en proposant la candidature de Millerand pour les élections législatives à Nantes. Il milita encore quelques années et fut candidat au conseil général dans le 7e canton de Nantes où il obtint 2 379 voix en 1908. Cette même année, il fut élu conseiller municipal socialiste. Puis il dirigea contre la fédération socialiste le journal Le Combat et réussit à détourner de ses buts initiaux la coopérative nantaise « L’Économie ». Le 3 août 1910, la fédération socialiste nantaise lui infligea un blâme. Portais ne paraissait plus à la section depuis novembre 1909 ; il n’y revint qu’en avril 1911.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84557, notice PORTAIS Francis par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Comptes rendus des congrès de Japy et de Wagram. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, II, p. 339 à 343, passim. — Cl. Willard, La Correspondance de Charles Brunellière, socialiste nantais, 1880-1917, Paris, 1968.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément