PRADELLE

Militant du POF au tournant du siècle, Pradelle parut à maints congrès : à ceux du POF à Paris (1897) et à Ivry (1900), aux deux congrès généraux des organisations socialistes à Paris, salle Japy (1899) et salle Wagram (1900). Salle Japy, il portait les mandats du groupe guesdiste du quartier de la Salpêtrière (XIIIe arr. de Paris), du syndicat guesdiste des plombiers-zingueurs de Grenoble et de la 7e circonscription de Lyon. Salle Wagram, il représentait le groupe du POF de Damery (Marne). Cette ubiquité semble désigner un militant parisien, à même d’utiliser les mandats provinciaux.
Un lecteur du Maitron, F. Durand, pense reconnaître dans ce militant son ancêtre : « Son nom complet était Blaise Pradelle. Sa femme était concierge à Paris [XIIIe semble-t-il]. A leur retraite, ils sont partis s’installer à Vallière, dans leur Creuse d’origine. » « Communiste », il mourut dans cette ville le 26 mai 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article84621, notice PRADELLE, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCE : Congrès nationaux du POF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément