ROSENTHAL Léon

Par Justinien Raymond

Né en 1870, mort en 1932 ; professeur ; militant socialiste de la Côte-d’Or et de la Seine.

Rosenthal était professeur au lycée de Dijon et membre actif et en vue du groupe socialiste dijonnais dès avant l’unité qu’il ralliera en 1905. En 1904, il fut élu au conseil municipal de Dijon et adjoint au maire Barabant ; il fut chargé de l’Instruction publique.

En 1905, il fut nommé professeur à Paris, mais demeura attaché au socialisme bourguignon et à ses fonctions d’édile dijonnais jusqu’à l’échec de la liste socialiste en 1908.

Alors, en juillet 1908, il adhéra à la 5e section de la fédération socialiste SFIO de la Seine où il vint accroître d’une unité le nombre élevé des intellectuels et des professeurs de cette section du Quartier Latin. Aux élections législatives de 1910, candidat socialiste dans la 2e circonscription du Ve arr. (quartier du Val-de-Grâce et du Jardin-des-Plantes), il obtint 1 324 voix sur 11 404 votants.

IL fut critique d’art à l’Humanité.

Pendant la Première Guerre mondiale, L. Rosenthal quitta le Parti socialiste pour adhérer à la Ligue civique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85173, notice ROSENTHAL Léon par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 19 novembre 2021.

Par Justinien Raymond

ŒUVRES : L. Rosenthal collabora au Rappel socialiste, organe de la fédération socialiste de la Côte-d’Or avant 1914.

SOURCES : Arch. Mun. Dijon. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit., p. 56 et ibid., III, op. cit., p. 149. — Léon Rosenthal (1870-1932). Un parcours éditorial : des revues savantes au livre d’art, journées d’études, Dijon, 22 septembre 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément