ROULLIER Jules, Honoré, Joseph

Né au Mans (Sarthe), le 6 janvier 1874 ; militant syndicaliste du Finistère.

Ouvrier électricien, marié, Jules Roullier fut secrétaire, depuis 1903 au moins, du syndicat des ouvriers électriciens de Paris et fit partie du groupe « L’Action directe ». Militant syndicaliste révolutionnaire en vue, il appartint, à partir de 1904, à la commission exécutive de l’union des syndicats de la Seine. En janvier 1905, il fut arrêté pour action syndicale, puis relâché. En juillet 1905, il s’installa à Brest « sur la demande de quelques militants de Brest, entre autres MM. Goude et Vibert » (note du 27 novembre 1907), et fut aussitôt élu secrétaire général de la Bourse du Travail. On l’arrêta le 4 mai 1906, lors des grèves et de l’occupation de la Bourse par la troupe. Il fut relâché le 3 juillet.
Il assista au IXe congrès de la CGT (Amiens, 8-16 octobre 1906). Il signa l’ordre du jour syndicaliste révolutionnaire présenté par Victor Griffuelhes. À l’hôtel où il était descendu, il s’était fait inscrire comme « commis voyageur en grèves », « Européen » de nationalité (cf. Arch. Nat. F7/12 493).
À la suite des incidents du 1er mai 1908, il fut condamné à trois mois de prison avec sursis. En 1911, il prit part à la lutte contre la vie chère, fut arrêté le 18 septembre et condamné, le 31 octobre, par la cour d’assises de Quimper, à trois ans de prison et 1 000 F d’amende. Son arrestation et sa détention mirent fin aux vives critiques dont il était l’objet de la part de certains syndicalistes brestois qui lui reprochaient sa violence et la détérioration qui en résultait des rapports entre socialistes et syndicalistes révolutionnaires.
À sa libération, Roullier se réinstalla à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85228, notice ROULLIER Jules, Honoré, Joseph , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13 323, F7/13 567 et F7/13 602. — Arch. Dép. Finistère, 22 M. — G. Thomas, Brest-la-Rouge, Paris, 1962. — G. Baal, La Bourse du Travail de Brest, 1904-1914, mémoire de maîtrise, 1971 (CHS).

Version imprimable Signaler un complément