ROUSSEL Angèle

Par Justinien Raymond

Militante socialiste de l’Isère ; membre de la CAP du Parti SFIO (1907-1911...).

Militante de la fédération de l’Isère avant et après l’Unité, Angèle Roussel avait appartenu au POF et au Parti socialiste de France jusqu’en 1905. Parmi les femmes militantes de la SFIO elle s’opposait à celles qui, comme Madeleine Pelletier, faisaient place à une activité purement féministe à côté de l’action socialiste. Pour Angèle Roussel, l’émancipation de la femme ne pouvait être attendue que de l’action de classe pour l’émancipation des travailleurs. C’était, au fond, la pensée de la majorité du Parti socialiste et elle fut avec M. Pelletier l’une des deux seules femmes à figurer, avant 1914, à la CAP du Parti où elle fut portée par le congrès de Nancy (1907) et réélue jusqu’au congrès de Saint-Quentin (1911) inclus. De 1907 à 1912, elle appartint au secrétariat du Parti. À la seule exception du congrès d’Amiens (1914), Angèle Roussel représenta la fédération de l’Isère au congrès d’unité de Paris (avril 1905) et à tous les congrès de la SFIO avant la Grande Guerre.
Angèle Roussel était aussi la suppléante guesdiste de la délégation française au Bureau Socialiste International. Elle fit partie de la délégation de la SFIO aux congrès socialistes internationaux de Stuttgart (aout 1907) et de Bâle (novembre 1912).
Elle écrivit dans Le Socialiste.
Très engagée pour l’union sacrée pendant la Grande Guerre, elle soutint La France libre et fit partie du comité d’action du Parti Socialiste Français constitué en 1920.
En août et septembre 1921, elle traduisit avec Bracke des extraits de l’autobiographie d’August Bebel dans Le Populaire. En 1925, elle traduisait, toujours avec Bracke, le livre La Révolution prolétarienne et son programme de Karl Kautsky.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85250, notice ROUSSEL Angèle par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 22 octobre 2020.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Comptes rendus des congrès nationaux du Parti socialiste. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, op. cit., p. 789. — Hélène Heinzely, Le Mouvement socialiste devant les problèmes du féminisme : 1879-1914, DES Paris. — Notes de Gilles Candar et de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément