ROUX Jean Baptiste dit Auguste

Par Mauricette Laprie

Né le 11 août 1855 à Bordeaux (Gironde) ; ébéniste ; militant de la Chambre syndicale des ouvriers ébénistes et billardiers de Bordeaux ; socialiste.

Fils de Barthélémy Léon Roux, menuisier, et de Louise Perrié, Jean Baptise Roux se maria le 8 septembre 1877 à Vendôme (Loir-et-Cher) avec Anne Justine Guichard née à Vendôme le 10 août 1855 qui décéda à Bordeaux le 19 décembre 1901. De leur union naquirent deux filles à Bordeaux, Anne Emilie Zélia le 5 janvier 1879 et Rose Fernande le 3 janvier 1883.

Engagé volontaire au 6e bataillon de chasseurs à pied le 27 juillet 1875 pour 5 ans, il passa dans la disponibilité le 31 mai 1876 étant devenu fils aîné de veuve postérieurement à son incorporation, puis dans la réserve de l’armée active le 27 juillet 1879.

Ébéniste, domicilié à Bordeaux (Gironde), il assista comme délégué au IIe congrès national des syndicats ouvriers de France tenu à Montluçon en octobre 1887. Il y représentait diverses corporations de Bordeaux. Il participa également au IIIe congrès, Bordeaux-Le Bouscat, octobre-novembre 1888. Délégué au congrès international ouvrier socialiste de Paris tenu du 14 au 21 juillet 1889, représentant les Chambres syndicales ouvrières de Bordeaux, le Groupe Egaux et le Comité de vigilance du conseil des prud’hommes, il en rendit compte le 28 août lors d’une réunion de l’Union des syndicats et groupes corporatifs des ouvriers de Bordeaux et du département au 4 rue de la Boétie. Il fut signataire de l’appel aux ouvrières des manufactures de tabac à l’occasion du 1er mai 1890 — Voir R. Lavigne. Secrétaire par intérim de la Chambre syndicale des ouvriers ébénistes et billardiers de Bordeaux il fut délégué avec Sylvain Pasquier au 4ème congrès national de la Fédération nationale des syndicats et groupes corporatifs ouvriers de France tenu à Calais du 13 au 19 octobre 1890. Le 20 décembre, il participa avec Raymond Lavigne à une réunion organisée par le groupe de la Liberté de Cenon qui traita des grèves et de la solidarité internationale.
Le 23 novembre 1889, Auguste Roux fut désigné candidat au congrès cantonal du Comité républicain national pour les élections du 5ème canton au Conseil général de la Gironde des 8 et 15 décembre 1889, battu au 2e tour par Jean Baptiste Olagnier, républicain, conseiller municipal, entrepreneur de menuiserie. Il intervint le 11 janvier 1890, lors de la réunion des groupes socialistes bordelais, sur l’invitation du groupe « l’Éclaireur » qui offrit un punch à Antoine Jourde, élu député de la 3ème circonscription « le citoyen Auguste Roux dans une éloquente improvisation, dit que les 1400 voix socialistes qui se sont comptés récemment sur son nom sont un assez beau succès pour que son courage redouble, plus que jamais il portera la parole socialiste... »
Auguste Roux fut élu conseiller ouvrier aux élections prud’homales, dans la deuxième catégorie en décembre 1901. Il se représenta lors des élections du 10 novembre 1907, mis en ballotage, Léopold Crispel avec 245 voix fut élu au 2ème tour, le 17 novembre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85294, notice ROUX Jean Baptiste dit Auguste par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 24 novembre 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Nat. F7/ 12 491, rapport du 31 octobre 1887. — Arch. Dép. Gironde, série M, 1M575, 675, manifestations ouvrières du 1er mai 1R945. — Le Congrès marxiste de 1889 ; Le Congrès possibiliste de 1889 ([Reprod. en fac-sim.]) | Gallica (bnf.fr). — Comptes rendus des congrès. — La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 21 août 1889, 17 décembre 1889, 11 janvier et 17 décembre 1890, 11 et 18 novembre 1907. — État civil de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), de Bordeaux (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément