SALABELLE Alfred [SALABELLE Élie, Paul, Alfred (pseudonymes : Cégétiste et E. Mancipé]

Par Yves Lequin

Né le 21 mai 1887 à Viviers (Ardèche), mort le 22 décembre 1914 ; célibataire ; instituteur ; syndicaliste de l’Ardèche.

Alfred Salabelle était entré en 1904 à l’école normale de Privas (Ardèche) et, pendant quatre ans, il y reçut l’enseignement d’Élie Reynier, qui l’influença fortement. À sa sortie, en 1908, le directeur voyait en lui un élément d’une « intelligence au-dessus de la moyenne », mais un « esprit faussé par des théories politiques et sociales mal assimilées » (Arch. Dép. Ardèche, T 780) ; il fut nommé à Andance, dans le nord du département, et y fit toute sa carrière. Très vite, il milita au syndicat des instituteurs de l’Ardèche et seconda Clément Dayre pour l’implanter et le développer ; avec lui, il fut en 1912, l’un des organisateurs du premier meeting syndical tenu au Teil, ville ouvrière de cheminots et de carriers. En août 1912, il participa au congrès de Chambéry, et y présenta une motion invitant les syndicalistes à militer au sein des Amicales ; elle fut repoussée par la majorité ; en octobre, il fut puni de la peine de la « réprimande » pour avoir signé le manifeste de Chambéry ; c’est lui d’ailleurs qui avait fait le compte rendu des travaux dans la Bataille syndicaliste. Mobilisé comme sergent en 1914, sa carrière fut brutalement interrompue dès les premiers mois de la guerre, et il fut tué dans l’Argonne, à la fin de 1914. Sa sœur, Élise, l’avait secondé dans son action militante, et, dès 1915, se fit l’apôtre de la propagande pacifiste.
Salabelle a écrit au moins 17 articles dans la Bataille socialiste sous le pseudo "E.
Mancipé". on peut lui attribuer au moins 124 articles essentiellement sous pseudo dans l’École émancipée aussi et (dans l’état des recherches). C’est un auteur prolifique bien que mort jeune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85381, notice SALABELLE Alfred [SALABELLE Élie, Paul, Alfred (pseudonymes : Cégétiste et E. Mancipé] par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 17 juin 2020.

Par Yves Lequin

ŒUVRE : Collaboration à La Bataille syndicaliste (il signait Cégétiste) et à L’École émancipée (il signait E. Mancipé), au Prolétaire, etc.

SOURCES : Arch. Dép. Ardèche, série M divers et T 780. — F. Bernard, L. Bouet, M. Dommanget, G. Serret, Le Syndicalisme dans l’enseignement, op. cit. — L’École, 16 janvier 1915. — La Bataille syndicaliste, 6 janvier 1915, 12 janvier 1915 et 30 janvier 1915 — Notes de Jean-Charles Buttier (Université de Genève).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément