SIGURET Paul

Par Notice complétée par Marianne Enckell

Né en 1862 à Beaumont (Dordogne), menuisier, anarchiste de Bordeaux.

P. Siguret était domicilié à Bordeaux, 7, rue Pillet, ou chez « la Mère des menuisiers », rue Sainte-Colombe. En 1886, il était secrétaire du groupe anarchiste « Le Forçat du Travail » et collaborateur du journal du même nom — Voir Bienvault.

En février 1889 il demeurait rue des Pommiers, 34 et était lié à Etienne Léglise. Sans travail, il écrivait « si je trouvais un camarade, j’entreprendrais bien le trimard vers le midi » ; sinon, il pense remonter à Paris. C’est donc probablement lui qui signa – avec V. Bernhart, Cabot, Coudry, Courtois, Duffour, Millet, Paul Reclus et Tortelier – un appel en faveur de la création d’un quotidien libertaire paru dans La Révolte du 31 août 1890.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85627, notice SIGURET Paul par Notice complétée par Marianne Enckell, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Notice complétée par Marianne Enckell

SOURCE : Arch. Dép. Gironde, série M, anarchistes. — Amsterdam IISG, Joseph Peukert Papers, lettre de Siguret à "Bernard" (s’agit-il de Victor Bernhart ?), 14 février 1889.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément