TABATON-TUILIÈRE Ferdinand, Grégoire

Par Justinien Raymond

Né et mort à Limoges (Haute-Vienne), 27 mars 1855-19 février 1911 ; polisseur sur porcelaine ; militant socialiste et conseiller municipal de Limoges.

Entré jeune dans l’action syndicale, Tabaton-Tuilière devint secrétaire du syndicat des polisseurs sur porcelaine et useurs de grains. Dans un débit tenu par sa femme se réunissait vers 1897 un petit groupe de « Chevaliers du Travail » qui demeure mal connu. En 1903, il s’associa au projet mort-né d’une coopérative de fabrication, « La Céramique ».
Son action socialiste fut aussi précoce. Il fut un des premiers membres de « l’Avant-Garde socialiste révolutionnaire », affiliée au POSR, le plus ancien groupe nettement socialiste de Limoges créé en 1883. En 1893, il fut secrétaire d’un comité ouvrier constitué pour soutenir la candidature allemaniste de Léonard, Étienne Boudaud aux élections législatives. En 1895, Tabaton-Tuilière fut élu conseiller municipal de Limoges à une élection partielle, battu en 1896, les allemanistes ayant fait liste autonome — Voir Boudaud L., réélu en 1900 et en 1904 sur la liste Labussière. En 1905, il ne se rallia pas à la SFIO, se retira de la vie militante et fut nommé contrôleur aux Halles centrales. En 1911, il succomba à une grippe infectieuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85789, notice TABATON-TUILIÈRE Ferdinand, Grégoire par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, op. cit., pp. 535-536. — A. Pittle [A. Perrier], Une esquisse du mouvement ouvrier à Limoges, Limoges, s. d.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément