TEULON Louis

Par Yves Lequin

Employé de l’enregistrement ; militant socialiste de la Drôme et de l’Isère.

Receveur de l’enregistrement à la retraite, L. Teulon s’était retiré à Rémuzat (Drôme), où il possédait quelques terres. En 1893, il se présenta aux élections législatives dans l’arr. de Nyons, comme républicain ; il échoua avec 964 voix sur 9 667 inscrits. Mais cette candidature fut le début d’une évolution vers le socialisme révolutionnaire et le POF ; en 1895 et 1896, il collabora régulièrement au Socialiste de la Drôme, publié à Romans. En 1898, Teulon fut désigné par les comités socialistes de l’arr. de Saint-Marcellin (Isère) pour y défendre les couleurs du parti aux élections générales : après une campagne active, il réussit à doubler les voix socialistes par rapport à un scrutin partiel de 1895 : il réunit en effet 2 164 suffrages pour 18 779 votants. L’année suivante, il représenta la circonscription et les groupes du POF de Pont-en-Royans, Vinay et Tullins-Fures (Isère) au congrès de la salle Japy, à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85881, notice TEULON Louis par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Dép. Isère, 8 M 31. — Compte rendu du congrès de Japy. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit., p. 250.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément