THARÉ Louis

Par Jacques Gans, Jean Gaumont

Né à Paris le 20 décembre 1862 ; mort vraisemblablement à l’hospice de Villejuif vers 1938-1939 ; ouvrier ciseleur ; socialiste ; mutualiste ; coopérateur.

Mutualiste dès l’âge de vingt et un ans, Tharé adhéra à la coopération en 1888. Il fut membre de plusieurs sociétés, tout d’abord de « La Moissonneuse » (Paris, XIe arr.), puis de « l’Union ouvrière » rue Muret, XIe arr., de « La Bellevilloise », de « La Persévérante », rue de la Fontaine-au-Roi, XIe arr., enfin de « l’Égalitaire », qu’il représenta au congrès de l’Unité à Tours, en décembre 1912. Après la création de l’UDC de Paris, il fut secrétaire de la XIe section jusqu’en 1927.
En 1922, sa vue ayant beaucoup baissé, Tharé dut abandonner son métier de ciseleur ; il devint alors manutentionnaire à l’entrepôt des Halles de l’UDC et le resta jusqu’en 1935.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85893, notice THARÉ Louis par Jacques Gans, Jean Gaumont, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Jacques Gans, Jean Gaumont

SOURCE : Autobiographie fournie à J. Gaumont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément