THIERCELIN Émile

Par Justinien Raymond

Docteur en médecine ; étudiant socialiste de Paris puis un temps militant socialiste.

Thiercelin, dont le nom est parfois écrit Tiercelin, était le fils d’un maire de l’arr. de Provins (Seine-et-Marne). Au cours de ses études à Paris, il fonda, avec Zévaès, le groupe des Étudiants collectivistes en mai 1893 par scission avec les Étudiants socialistes révolutionnaires internationalistes constitués en décembre 1891. Il fut délégué au congrès international des Étudiants socialistes à Genève (décembre 1893) et à tous les congrès nationaux du POF, de 1893 à 1897. Reçu docteur en médecine en 1898, il participa au congrès socialiste de la salle Japy (1899) comme délégué du syndicat des jardiniers de la Seine et disparut ensuite de la vie politique.

A-t-il un rapport avec Jules Thiercelin ?


Un Dr Thiercelin, de Meung-sur-Loire, fut blessé à la jambe droite place du Carrousel dans la nuit du 24 juin 1848 et opéré avec succès à l’ambulance des Tuileries.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85938, notice THIERCELIN Émile par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 7 avril 2021.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Comptes rendus des congrès socialistes. — Cl. Willard, Les Guesdistes, op. cit., p. 647. — Alexandre Zévaès, Ombres et silhouettes, notes et souvenirs d’un militant, éd. Georges-Anquetil, 1928, le prénomme Jules dans son compte rendu du congrès de 1893. — Gazette médicale de Paris, n° 37, septembre 1848, p. 713. — Sur les sites d’histoire médicale on trouve bien une thèse en 1898 mais avec le prénom de Jules. — Note de Marianne Enckell.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément