THIL G.

Lithographe, syndicaliste (CGT).

Ouvrier lithographe, G. Thil assista comme délégué au XIVe congrès national corporatif — 8e de la CGT. — et à la conférence des Bourses du Travail tenus à Bourges du 12 au 20 septembre 1904. Il y représenta la Fédération de la lithographie. Thil fut également délégué au XVe congrès, Amiens, octobre 1906, et au XVIe congrès, Marseille, octobre 1908. À Amiens, il signa l’ordre du jour syndicaliste révolutionnaire présenté par Griffuelhes, mais, au nom des ouvriers lithographes de Limoges, il vota également pour la proposition V. Renard. Il fut, à Amiens, rapporteur de la commission de vérification des mandats.
Après l’arrestation de Pouget, le 1er août 1908, il assura avec Desplanques, l’intérim de La Voix du Peuple. Le 24 février 1909, par 27 voix contre 26 il fut élu secrétaire adjoint de la CGT, Niel étant secrétaire général ; l’un et l’autre conservèrent ces fonctions jusqu’au 26 mai. Thil fit, à cette époque, partie du comité d’union syndicaliste créé par les réformistes et collabora à L’Action ouvrière (1er octobre 1909-15 avril 1910).
Un nommé Thil avait été élu, en octobre 1901, au comité de la Bourse du Travail de Poitiers (Vienne). Y a-t-il identité ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85949, notice THIL G., version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 18 juillet 2020.

SOURCES : Comptes rendus des congrès. — R. Brécy, Le Mouvement syndical en France, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément