THIOLAIN Jacques

Par Justinien Raymond

Né à Parigny-les-Vaux (Nièvre) le 12 juin 1848 ; mort à Dijon (Côte-d’Or) le 4 juin 1913 ; lithographe, puis marchand de bois ; militant socialiste de la Côte-d’Or.

Élu conseiller municipal de Dijon en 1896 sur la liste socialiste, J. Thiolain entra vite en désaccord avec la majorité de ses collègues. En 1907-1908, il fit partie de l’organisation scissionniste dite groupe des travailleurs socialistes dijonnais, en désaccord avec la section socialiste SFIO et en liaison avec les anarchisants de la Bourse du Travail. En mai 1908, il fut candidat aux élections municipales sur la liste de ce groupe dissident et ne fut pas élu.
J. Thiolain appartenait à la société de Libre Pensée de Dijon. Vers la fin de sa vie, il se rapprocha de la SFIO dont l’organe local Le Rappel socialiste (juin 1913) le salua à sa mort comme un « partisan du collectivisme intégral ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85950, notice THIOLAIN Jacques par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Mun. Dijon. — Le Rappel socialiste.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément