THURIOT (ou THURIAULT, THURIAU)

Né à Chougny (Nièvre) ; négociant à Tamnay-en-Bazois (Nièvre) ; frère de Jean-Baptiste et de Henri.

En 1892-1893, Thuriot prit une part active dans l’organisation des ouvriers bûcherons du Bazois ; à ce titre, il fut délégué auprès du préfet en 1893.
Thuriot assista au 2e congrès de la Fédération nationale des Bûcherons à Nevers, le 30 août 1903 et y représenta le syndicat de Tamnay-en-Bazois. Lors de la campagne électorale de 1906, il s’opposa à Combemorel et aux socialistes de la fédération de la Nièvre ; il était alors conseiller municipal de Tamnay ; il était qualifié dans le numéro du 1er mai 1906 de L’Observateur du Centre, alors journal de la Fédération socialiste de la Nièvre, de « libertaire », « ancien partisan de l’action directe », « anarchiste ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86001, notice THURIOT (ou THURIAULT, THURIAU) , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre, série M, Sûreté générale : anarchistes en résidence dans la Nièvre, 1893 à 1897, 1900 à 1905. — Compte rendu du 2e congrès de la Fédération des Bûcherons (Musée social, 17 471 C 18). — Amédée Dunois, « Le Mouvement bûcheron » Cahiers du Nivernais, Nevers, 1909. — Presse plus haut citée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément