SCOUR Jean, Julien [Cheminot]

Par Jean-Jacques Doré, Quentin Gasteuil

Né le 18 juin 1925 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort au Petit-Quevilly (Seine-Maritime) le 22 janvier 2014 ; électricien ; cheminot ; syndicaliste CGT et militant communiste de Seine-Inférieure [Seine-Maritime].

Fils d’un serrurier originaire de Landerneau (Finistère), Jean Scour, surveillant au service électrique des ateliers SNCF de Sotteville-lès-Rouen, militait au syndicat CGT des Cheminots. En janvier 1951 il apparaissait comme l’un des trois adjoints du secrétaire général Roger Grelet, les deux autres étaient André Millié et Jean Autret. Élu secrétaire général en janvier 1952 puis en 1953, il intégra cette année-ci le conseil national de la Fédération CGT des Cheminots. Il y siégea jusqu’en 1956 puis reprit la direction du syndicat de Sotteville en 1957 ; Jacques Chéron lui succéda en 1958.

Il adhéra au PCF à partir de 1953, et fut en 1957 membre du comité de section de Sotteville et du comité fédéral PCF de Seine-Maritime.

Jean Scour s’était marié à Sotteville-lès-Rouen le 20 novembre 1954 avec Monique Pradeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8602, notice SCOUR Jean, Julien [Cheminot] par Jean-Jacques Doré, Quentin Gasteuil, version mise en ligne le 27 novembre 2021, dernière modification le 27 novembre 2021.

Par Jean-Jacques Doré, Quentin Gasteuil

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Comités fédéraux du PCF. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — Direction des affaires sociales de la préfecture de Seine-Maritime, dossiers non versés aux archives. — Arch. Com. Sotteville État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément