TRUCHARD Maius [TRUCHARD André, Marius]

Par Claude Pennetier

Né le 21 mars 1889 à Vienne (Isère), fils d’un tisseur et d’une couturière, Marius Truchard, ajusteur, vivait à Bourges (Cher) en 1908, chez la mère d’A. Légeret. Il fut infirmier à l’Hospice de Mehun-sur-Yèvre, de janvier 1909 à avril 1910, et militait aux Jeunesses syndicalistes. Il travailla ensuite comme ajusteur dans la Seine et se lia à l’équipe du journal l’Anarchie. En 1911, il fut compromis dans l’affaire des Jeunes gardes révolutionnaires avec les militants de la Guerre Sociale (Merle, Almereyda...) et accusé de séquestration des syndicalistes Métivier et Blet. Il s’enfuit en Belgique et ne revint en France qu’après son acquittement par les assises de la Seine le 9 octobre 1911. Il vint à Bourges pour créer une librairie militante, mais un conflit avec sa femme, qui vivait avec A. Légeret, semble l’avoir décidé à quitter définitivement le département.
Inscrit au Carnet B du Cher le 27 mars 1909, il fut radié le 1er mai 1914.
Truchard mourut le 23 août 1970 à Passy (Haute-Savoie).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86133, notice TRUCHARD Maius [TRUCHARD André, Marius] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Cher, 25 M 46 et 132.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément