TUROT Henri

Par Justinien Raymond

Né à Bar-sur-Aube (Aube) le 24 février 1865 ; mort le 3 juin 1920 ; publiciste ; militant socialiste de l’Aisne et de la Seine ; conseiller municipal de Paris.

Henri Turot entra dans l’action politique dans les rangs du PSR. Mais au cours des déchirements et des regroupements qui précédèrent l’unité de 1905, il se retrouva au sein du PSF avant d’entrer dans la SFIO. Il milita d’abord dans l’Aisne. Au congrès socialiste de Paris, salle Japy (1899), il représenta l’union socialiste de Saint-Quentin et deux syndicats de la ville, ceux des couvreurs-zingueurs et des mouleurs ; il était en outre le délégué du comité socialiste révolutionnaire de Thiers (Puy-de-Dôme). Au congrès de la salle Wagram (1900), il portait les mandats de trois syndicats et d’un groupe socialiste de Saint-Quentin, celui du Comité socialiste de Morcourt (Aisne) et celui du groupe socialiste de Cheny (Yonne).
À deux reprises Henri Turot fut candidat malheureux aux élections législatives dans la 1re circonscription de Saint-Quentin contre le député progressiste sortant Hugues. En 1898, aux deux tours de scrutin, il recueillit 5 879 et 7 388 voix contre 6 117 et 8 446 à son adversaire. En 1902, il en obtint 7 543 contre 9 066. Son action militante s’était déjà portée à Paris où il collaborait à La Petite République dont il fut rédacteur en chef de 1912 à 1914 et directeur de l’agence Radio en 1916, selon sa nécrologie parue dans la France libre de juin 1920. En 1903, il fut élu conseiller municipal du quartier des Grandes-Carrières (XVIIIe arr.), au siège rendu vacant par l’élection d’Adrien Véber à la députation. Il fut réélu en 1904 par 6 923 voix sur 15 824 inscrits et 12 118 votants, et en 1908 par 6 559 sur 16 556 inscrits et 11 672 votants. Il donna sa démission en 1910 — Voir J.-B. Varenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86147, notice TUROT Henri par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Bibl. Nat., Notes biographiques..., op. cit. — Comptes rendus des congrès de Japy et de Wagram. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, pp. 27-28 ; III, pp. 179, 182.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément