VERNANT Jean [VERNANT Louis, Jean]

Né à Provins (Seine-et-Marne) le 10 mai 1883 ; tué au front près d’Arras (Pas-de-Calais), le 22 juin 1915 ; journaliste ; militant socialiste.

Jean Vernant, fils aîné d’Adolphe Vernant , fit de bonnes études et fut, à son premier concours, grand admissible à l’agrégation de philosophie. Ouvert tout jeune aux questions politiques et sociales dans l’atmosphère du journal de son père, Le Briard, où il publia, en 1903, pour justifier la loi de séparation de l’Église et de l’État, la première enquête sur la pratique religieuse en Seine-et-Marne, J. Vernant apportait pendant les vacances universitaires le concours de sa parole à la propagande et à la formation de syndicats.
Il ne souhaitait pas embrasser la profession de journaliste, mais, en 1907, il dut renoncer à l’agrégation pour suppléer son père malade. Il lui succéda à sa mort en 1908, poursuivant et accentuant son action politique.
Bien que versé dans le service auxiliaire, J. Vernant s’engagea dans l’infanterie en août 1914. Parti caporal, il fut nommé sergent après l’affaire de Crouy et trouva bientôt la mort au combat, laissant deux fils, Jacques et Jean-Pierre, tous deux, par la suite, agrégés de philosophie et universitaires.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86331, notice VERNANT Jean [VERNANT Louis, Jean] , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne, série M 6 et 10. — Le Briard, 4 et 7 mars 1908, juillet 1915. — Biographie revue par Jacques et Jean-Pierre Vernant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément