VIENNE Louis, Napoléon

Par Jean Piat

Né le 18 décembre 1848 à Tourcoing (Nord) ; fils d’un tisserand ; journalier, puis encolleur de chaînes ; syndicaliste chrétien.

Vienne fonda avec l’abbé Bataille et Wagnon — Voir ces noms — le syndicat des vrais travailleurs de l’industrie textile de Roubaix, ancêtre des syndicats chrétiens ; il en fut le vice-président.

L’indépendance vis-à-vis du patronat proclamée dès la naissance de cette organisation fut mise en doute, trois mois plus tard, par la candidature que posa Vienne contre Jules Guesde, avec l’appui actif, moral et financier des industriels du textile.

Le programme électoral de Vienne comprenait :
— repos du dimanche ;
— réduction de la journée de travail à 10 h. ;
— suppression du travail de nuit ;
— instauration de caisses de retraite ;
— lois pour la construction de logements et l’accès à la propriété à bon marché.
Dans sa profession de foi (Journal de Roubaix, 13 août 1893), Vienne déclarait :

« Partisan de toutes les réformes sages et équitables, je voterai les lois qui sont de nature à améliorer le sort des ouvriers sans nuire au développement et à la prospérité de l’industrie. Je veux la concorde et la paix par le respect des droits de chacun, l’entente cordiale entre patrons et ouvriers, la solution des conflits par un arbitrage consciencieux. Je suis franchement et sincèrement républicain. »
Dans une réunion électorale en faveur de Louis Vienne, le président de séance, l’industriel Alphonse Toulemonde, observait que les patrons, en général, « ont fait le sacrifice de leurs préférences, en acceptant et en recommandant même, contre les précédents établis, un candidat ouvrier ».

Sacrifice inutile : Vienne ne recueillit que 4 452 voix contre 6 887 à Guesde.

Cependant, les conditions dans lesquelles la candidature de Vienne avait été présentée firent que les socialistes considérèrent l’organisation syndicale de l’abbé Bataille comme un « syndicat jaune ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86385, notice VIENNE Louis, Napoléon par Jean Piat, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 14 février 2012.

Par Jean Piat

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément