SERRESSÈQUE Armand

Né le 28 avril 1874 à Gradignan (Gironde), mort au début de novembre 1929 à Tunis (Tunisie) ; cheminot ; syndicaliste et socialiste.

Armand Serressèque fit des études primaires à Bordeaux et obtint son certificat d’études. Après avoir été quartier-maître mécanicien de la Flotte, il alla habiter la Tunisie en septembre 1897 et travailla comme mécanicien à la Compagnie des chemins de fer de Bône-Guelma. Secrétaire du syndicat des cheminots, il fut un des fondateurs de la section socialiste de Tunis. Premier élu socialiste SFIO le 16 juin 1907, sur une liste républicaine radicale et socialiste à la Conférence consultative (troisième collège : ouvriers, fonctionnaires, professions libérales) pour la première circonscription de Tunis, il fut réélu en 1912. Il était membre de la loge maçonnique « Nouvelle Carthage » de Tunis.
A. Serressèque prit sa retraite en 1919, mais poursuivit une certaine activité politique et sociale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8654, notice SERRESSÈQUE Armand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 avril 2012.

SOURCES : P. Lambert, Dictionnaire illustré de la Tunisie, 1912, p. 134. — Tunis socialiste, 4 novembre 1929. — P. Soumille, « À Tunis : le cimetière européen de Bab-el-Khadra. Étude historique et sociale », Les Cahiers de Tunisie, n° 75-76, 1971-2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément