EBERS Auguste (EBERSPRECHER Auguste dit)

Né le 1er février 1870 à Dingy-en-Vuache (Haute-Savoie), mort le 12 janvier 1910 à Paris (hôpital Lariboisière) ; ouvrier menuisier ; socialiste vaillantiste ; syndicaliste.

Avant de s’inscrire au groupe CRC de Grenelle (Paris, XVe arr.) en 1894, il milita d’abord à Lyon. Élu en janvier 1898 membre de la CA du CRC, il représenta son parti dans les congrès socialistes d’unification ainsi qu’au comité général d’entente socialiste. Il fut candidat PSR aux Ternes (XVIIe arr.) en 1900 où il recueillit 4,62 % des voix des électeurs inscrits. Exclu du PSR en 1901 pour abus de confiance, il continua de militer dans le mouvement syndical où il se proclamait anarchiste. Auguste Ebers fut secrétaire du Syndicat général des ouvriers menuisiers du département de la Seine (rattaché à la CGT). Il était inscrit au carnet B.
il s’agit vraisemblablement du même Ebers représentant la Jeunesse socialiste communiste de Nîmes, salle Japy en 1899.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86594, notice EBERS Auguste (EBERSPRECHER Auguste dit), version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 29 juillet 2020.

SOURCES : APP Ba 1063. — L’Humanité, 14 janvier, 16 janvier et 17 février 1910. — Michel Offerlé, Les socialistes et Paris, 1881-1900. Des communards aux conseillers municipaux, thèse de doctorat d’État en science politique, Paris 1, 1979. — Notes de Gilles Candar et de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément