ESCARTEFIGUE Marius, Charles, Honoré

Né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 2 novembre 1872, ingénieur civil, Escartefigue milita d’abord dans les milieux libertaires, puis s’orienta vers le socialisme. Délégué de « l’Émancipation ouvrière », groupe marseillais de la FSR au congrès de Paris, salle Wagram (1900), Escartefigue en représentait aussi le « Groupe d’études et de propagande antireligieuse ». Sa vie militante le porta alors à Toulon et il fut élu conseiller général par le premier canton de Toulon en 1901, conseiller municipal de Toulon en 1902, maire en 1904.
Lorsque vint l’heure de l’unité, les vingt-deux groupements socialistes de Toulon se divisèrent, les uns derrière Escartefigue, les autres derrière Claude E., sur des problèmes municipaux. La discipline joua d’abord en faveur d’Escartefigue, mais celui-ci se rapprocha peu à peu de Clemenceau, élu du département et, en 1908, se mit en dehors du Parti socialiste SFIO pour refus de signer une déclaration d’hostilité à Clemenceau dont il soutint la candidature dans le Var aux élections sénatoriales de 1909.
Escartefigue avait été réélu conseiller général, comme socialiste unifié, en 1907. Il fut battu aux élections cantonales de 1913 par le socialiste Prosper Ferrero. Il revint à la vie politique après la guerre : élu conseiller municipal en 1920, conseiller général en 1927 à la mort de Prosper Ferrero (sous l’étiquette de républicain socialiste indépendant), député en 1928, il redevint maire de Toulon en 1929.
Battu aux élections législatives de 1932, il reprit son siège de député en 1936. Les événements de 1940 mirent pratiquement fin à sa carrière politique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86637, notice ESCARTEFIGUE Marius, Charles, Honoré , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 3-49 et 52, 2 M 5-201, 223, 272. — A. Lemonnier, Historique du conseil général et des conseils d’arrondissement du Var (...) Draguignan 1933, p. 253-254. — Parti socialiste SFIO, fédération du Var : Historique de la fédération (...) Toulon 1925, p. 19-21. — Compte rendu du congrès de Wagram. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, pp. 36-38. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 264.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément