FARE

Il faisait partie du Comité syndical des Employés de la Banque et de la Bourse de Marseille entre 1910 et 1914.
Au cours d’une réunion publique il rendit hommage à la CGT « dont le mérite était grand et dont les services rendus journellement à la classe prolétarienne » l’emportaient largement sur l’action de quelques hommes « un peu violents ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86724, notice FARE, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Patrick Barrau, Le Mouvement ouvrier, op. cit., p. 129, citation d’un rapport de police du 22 mars 1910, Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/10824.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément