FERRAN Louis

Par Rémy Cazals

Militant syndicaliste ; militant catholique.

Secrétaire du syndicat des ouvriers fileurs, drousseurs, débourreurs, effilocheurs de Mazamet (Tarn), à partir de 1905, Louis Ferran conserva le même poste dans le syndicat des ouvriers du textile, unifié et rallié à la CGT en 1909. Il l’était encore en 1914. Les archives de la Bourse du Travail de Mazamet nous montrent son activité considérable : tenue des registres de délibérations, nombreuses lettres adressées aux patrons, à Renard de la Fédération du textile, etc. Le syndicat était fort de 1600 membres en 1912, mais n’avait pas assez de moyens pour salarier un secrétaire permanent. Ferran recevait seulement une indemnité de 25 francs par mois. Il fut délégué par son organisation au congrès de la Fédération du textile à Lyon en 1909 et au congrès confédéral de Toulouse en 1910.
Comme la majorité des ouvriers de Mazamet, Ferran était catholique et politiquement conservateur. En 1912, le parti de droite, dirigé par le baron Amédée Reille, présenta Louis Ferran et cinq autres dirigeants syndicaux, dont Isidore Barthès à une élection municipale complémentaire sans enjeu. Ils furent élus, mais cela provoqua des remous au sein des syndicats, et même une scission, résultat vraisemblablement recherché par la manoeuvre des chefs de la droite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86822, notice FERRAN Louis par Rémy Cazals, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 2 août 2013.

Par Rémy Cazals

SOURCES : Archives de l’UL-CGT de Mazamet. — R. Cazals, Avec les ouvriers de Mazamet..., Paris, Maspero, 1978 (réédition revue et augmentée en 1995 par le CLEF 89, avec index, contient plusieurs extraits de lettres de Ferran et de ses interventions orales en réunion syndicale).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément