FÈVRE Henri

Intellectuel anarchisant, H. Fèvre appartint au comité fondateur du club de l’Art social, constitué le 15 novembre 1889, dont A. Tabarant était le secrétaire.
C’est H. Fèvre qui, après avoir assisté à une séance de la Chambre et cru constater l’inefficacité des débats, concluait un article par ces lignes prophétiques : « Et l’on s’étonne, et l’on s’indigne des colères et des impatiences qui éclatent...
« O bombes de l’avenir ! »
L’article parut dans les Entretiens politiques et littéraires, n° 56, daté 10 décembre 1893, revue dirigée par Bernard Lazare. La veille, vers quatre heures du soir, explosait à la Chambre la bombe de Vaillant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86853, notice FÈVRE Henri, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste..., op. cit. — Françoise Scoffham-Peufly, Les Problèmes de l’« art social », 1890-1896, mémoire de maîtrise, Vincennes, octobre 1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément