FLOCH Henriette

Militante socialiste dans les années 1872-1878.

La lingère (ou couturière ?) Henriette Floch fit partie des trois femmes poursuivies avec Marie Bonnevial et Marie Manière pour tentative d’organisation d’un Congrès socialiste international à Paris en 1878, aux côtés de Jules Guesde et de Gabriel Deville.

Elle assista comme déléguée aux séances du congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876. Elle représentait la chambre syndicale parisienne des ouvrières lingères, couturières, brodeuses et confectionneuses. Voir Joséphine André.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86892, notice FLOCH Henriette, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 17 juin 2021.

SOURCES : L’Avant-Garde, IIe année, n°38, 4 novembre 1978, pp. 2-3. — La Lanterne, 24 octobre 1878, p. 3. — Notes de Axel Barenboim et de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément