FORISSIER Antoine

Par Yves Lequin

Né à Roche-la-Molière (Loire), le 1er mai 1850 ; ouvrier mineur, puis cafetier ; syndicaliste de la Loire.

Ancien petit tâcheron devenu ouvrier, Forissier présida, en 1878, avec Rivat, le meeting d’où sortit l’idée d’un syndicat des mineurs à Firminy ; il venait de participer, en janvier et février, au 2e congrès ouvrier de France, à Lyon ; le projet ne semble pas avoir eu de suite immédiate. Assez aisé, petit propriétaire immobilier, Forissier était alors considéré comme un républicain modéré ; mais, par la suite, il évolua de plus en plus vers la gauche. En 1879, il assista à la troisième session du congrès ouvrier socialiste de France qui se tint à Marseille du 20 au 31 octobre. Quelques années plus tard, en 1884, il fut élu conseiller municipal de Roche-la-Molière et, réélu en 1888, il devint adjoint au maire ; mais il échoua aux cantonales de 1890. Il passait alors pour socialiste, ami de Souhet, le maire radical de Firminy.
En 1890, il reprit son idée de 1878 et participa, aux côtés de Momplot, à la création du syndicat des mineurs de Firminy et de Roche-la-Molière ; il en fut par la suite le vice-président tout en dirigeant sur place la section de Roche qui comptait à elle seule deux cent cinquante adhérents au début de 1891. Il avait été par ailleurs le créateur de la Société de secours mutuels des mineurs de Roche-la-Molière, qu’il continuait de diriger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86934, notice FORISSIER Antoine par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Yves Lequin

SOURCE : Arch. Dép. Loire, 93 M 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément